Pourquoi 1977 est-elle une année clé de l’architecture ?

27 avril 2017 à 16 h 56 min
Pourquoi 1977 est-elle une année clé de l’architecture ?

La Ville Lumière est réputée pour sa richesse architecturale aussi bien pour ses somptueux monuments que pour ses appartements modernes. Ce qui nous amène à établir les grandes dates qui ont marqué l’architecture dans la capitale parisienne. On fait ici référence à l’année 1977. Elle coïncide en outre avec le premier vol de l’avion supersonique Concorde sur Paris-New York, le lancement du premier ordinaire personnel par Apple et bien d’autres événements phares.

Une grande année pour l’architecture

Dans le domaine de l’architecture, c’est aussi une année importante. Le 3 janvier 1977, une loi faisant de l’architecture « une expression de la culture » a été publiée. Le texte législatif stipule que l’apport de la discipline n’est pas que matériel, et qu’elle est tout à fait accessible à toute personne voulant œuvrer dans le secteur, et pas seulement qu’aux élites.

« La création architecturale, la qualité des constructions, le respect des paysages naturels ou urbains sont d’intérêt public », souligne cette loi.

Depuis, toutes les opérations immobilières concernant les logements sociaux neufs et d’équipement font l’objet d’une consultation publique entre architectes que les maîtres d’ouvrages doivent présenter auprès des citoyens.

1977, l’année où la loi du POS de Paris prend effet

La même année, le plan d’occupation des sols de Paris a été adopté via la loi du 31 décembre 1976.Un ancien document d’urbanisme qui se présente comme un véritable projet de ville. A cette époque, toutes les communes sans exception devaient se conformer obligatoirement aux directives d’un plan d’occupation des sols approuvé.

Le POS se repose sur une division du territoire de la commune en zones naturelles et urbaines, c’est-à-dire, inconstructibles et constructibles. Par ailleurs, il précise les limites des contraintes de taille, de disposition, d’implantation et d’aspect de toute construction. La règle limite la hauteur des bâtiments à 37 mètres. L’année 1977 est aussi marquée par le grand retour des alignements.

Paris change de statut en 1977. Si auparavant, un préfet choisi par l’Etat détenait le pouvoir, il appartient désormais au maire de gérer la ville. Avant de devenir président de la République, le premier maire de Paris n’est autre que Jacques Chirac et garda ce titre jusqu’en 1995.

Epoque des grands projets présidentiels

En gros, les années 70 sont marquées par les grands projets présidentiels. Parmi les plus importants, il y a le centre Pompidou et la reconversion des anciens abattoirs de la Villette en un musée et un parc. Des projets d’envergure qui se poursuivent les années qui suivent.

Le nouveau chef de l’Etat, François Mitterrand met en place une politique de grands travaux instaurée en 1981. Ce qui aboutit à l’inauguration de l’Institut du monde arabe en 1987, à celle de la Pyramide du Louvre l’année suivante et à l’inauguration de l’Opéra Bastille et de l’Arche de la Défense ou Grande Arche en 1989. En 1995, la Bibliothèque nationale de France voit le jour du nom de l’ancien président François Mitterrand qui a initié ces travaux.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !