Comment dissocier l’étole de l’écharpe ou autre pièce de tissu portée autour du cou ?

13 septembre 2014 à 13 h 59 min
Comment dissocier l’étole de l’écharpe ou autre pièce de tissu portée autour du cou ?

Pourriez vous me montrer cette étole s’il vous plait ? Désolé, c’est un carré de soie… cette écharpe alors dis-je en pointant maladroitement du doigt un chèche dans la vitrine de la boutique. Il est parfois délicat de s’y retrouver dans la dénomination et l’emploi du mot juste pour tel ou tel accessoires de mode ou autre élément lié à notre look ou tenue vestimentaire.

C’est d’ailleurs le cas pour l’un d’entre eux que l’on arbore autour du cou ou laissons délicatement glisser sur nos épaules qui change de nom selon des critères bien précis. Petite leçon de vocabulaire autour de l’écharpe, l’étole et ses semblables.

Quelques règles simples pour s’y retrouver

En les observant, on remarque rapidement que ces différents accessoires de mode ont différentes tailles, différentes formes. Ils sont également confectionnés à l’aide de tissus divers ce qui leur confère un aspect, une épaisseur et un style. C’est donc sur la taille, la longueur et la forme du tissu qui caractérise l’écharpe, l’étole ou bien le foulard.

Chaque étoffe possède ses propres caractéristiques, spécificités mais aussi parfois une histoire singulière, des origines qui font sa particularité. Son utilisation diffère aussi d’un modèle à l’autre. Le foulard n’a pas forcement la même utilité qu’un foulard et l’étole a souvent une place particulière dans votre garde robe…

L’écharpe : quand l’esthétisme se joint à l’utile…

Un accessoire vestimentaire avant tout fonctionnel et utile pour se protéger du froid

L’écharpe est principalement dédiée à la période hivernale. Chaude et épaisse, elle est très utile pour se prémunir du froid, protéger son cou et sa nuque. Vous découvriez à ce titre qu’il existe de nombreuses manières de la porter.

Beaucoup de vidéos sur la toile traite de ce sujet et vous serez sans doute surpris des différentes façons de la nouer autour de votre cou et du nombre de possibilité qu’offre cette étoffe. L’écharpe est utile, fonctionnelle et esthétique. Différents styles se présentent à vous, le choix est vaste. Reste à choisir celle qui conviendra et complètera votre look.

Taille et matières d’une écharpe

Echarpe chaude à pois

Écharpe chaude à pois

La forme du tissu que compose une écharpe a nécessairement une forme rectangulaire et longue. Les dimensions varient mais elle a en général une longueur avoisinant les 160 cms. Sa largeur diffère d’un modèle, d’un style à l’autre et se situent entre 20 cms pour les plus étroites à pas moins de 60 ou plus pour les plus larges.

Les matières utilisées sont des tissus chaud tel la laine. Le coton et la soie sont aussi par exemple employés à sa confection. Dans le cas particulier d’ une écharpe légère en soie, il est parfois délicat de ne pas la confondre avec un foulard. La différence est alors assez mince et ne tient qu’à la taille bien souvent du modèle.

L’étole se distingue par son élégance

Elle s’impose sur la scène de la mode et des créateurs. Elle n’est pas un accessoire de mode ordinaire. Drapée sur les épaules, l’étole se porte comme un élément chic et de grande classe, elle s’impose dans la mode féminine.

Étoffe délicate et distinguée proche du châle, elle répond souvent à un usage bien particulier loin de toute trivialité. Pour vous faire une idée sur cet accessoire de mode, je vous invite à aller vous promener sur ce site l’étole y tient une place de choix et bonne nouvelle, la fabrication française et la qualité sont au rendez-vous.

Etole en soie turquoise

Étole en soie turquoise

Une étoffe souvent réservée à certaine occasions

L’étole est une étoffe très raffinée et de grande classe. Elle est privilégiée pour compléter une tenue de soirée à l’occasion d’une sortie particulière, d’un événement. Sa beauté et sa sobriété sont des atouts mis en avant lors d’un grand jour à l’instar d’un mariage ou d’une cérémonie.

La finesse des tissus employés, les jeux de transparences et la beauté des imprimés jouent la carte de la pureté et de la sensualité. Elle fait le bonheur des créateurs qui la désigne, dans l’univers de la mode féminine, comme un accessoire de grande classe.

Les origines de l’étole

Portée par les prêtres lors de l’office, l’étole trouverait ses origines dans le monde religieux. Néanmoins, une autre piste semble tout aussi vraisemblable. Elle nous mène vers le châle avec lequel elle a de nombreux points communs et en serait peut être le prolongement, l’évolution ou tout simplement l’objet d’une nouvelle appellation comme l’on procède parfois dans l’univers de la mode.

Le châle arrive sur le vieux continent au 18ème siècle depuis l’Inde et la renommée région du Cachemire. Il est une grande pièce de tissu que les femmes avaient pour habitude de porter sur les épaules, autour du cou, sur la poitrine ou bien nouée autour de la taille.

Bien au delà d’un accessoire servant à compléter une tenue de l’époque, il permettait souvent tout simplement de se couvrir. Les pièces réalisées étaient de grande qualité et acquérir une étoffe de cachemire n’était pas à la portée de tous. L’étole tout aussi prestigieuse et raffinée semble avoir peu à peu remplacée l’appellation de châle et ce nom est bien moins employé aujourd’hui.

Ses caractéristiques

Elle est de grande taille et généralement rectangulaire. Plus fine que l’écharpe, elle est souvent composée de soie ou de lin. Elle bénéficie des avancées et innovations technologiques du domaine de la confection et de nombreuses possibilités que ce soit au niveaux de l’utilisation des matières, des textures et des imprimés.

Le foulard : délicatesse et caractère

Le foulard tout comme son l’étole est fin et délicat. Il s’adapte à tout type de tenue, de la plus simple et classique à la plus classe, raffinée ou excentrique. Sa douceur, sa légèreté, la fantaisie ou l’originalité, il a tout pour vous séduire.

2 ou 3 mots d’Histoire

Son étymologie (foula) nous apprend qu’il correspond à ses origines à un tissu plutôt léger. On en peut penser au foulard et ses racines sans évoquer le rôle joué par les soieries de Lyon dans le passé. Ce lieu fût l’emblème de la qualité en matière de confection d’étoffes et on y créait des pièces d’une qualité exceptionnelle à l’aide des célèbres métiers à tisser Jacquard. N’hésitez pas à visiter quelques hauts lieux de la confection et de la soie si vous avez l’occasion d’aller à Lyon. (Source : http://www.soierie-vivante.asso.fr/Technique.php)

Une étoffe de taille modeste légère adaptée aux températures clémentes

Foulard soie imprimé panthère

Foulard soie imprimé panthère

Le foulard se caractérise dans un premier temps par sa taille plus petite en comparaison avec celle de l’écharpe ou de l’étole. Vous en trouverez des rectangulaires comme des carrés. Il se différencie surtout grâce à différents critères : la matière employée mais aussi à son épaisseur. Le foulard est léger, élégant et souple. Il se noue ainsi plus aisément et rapidement autour du cou. Son utilisation trouve ainsi tout son sens à la mi saison, lors des journées printanières ou automnales ou le soleil n’a pas encore dit son dernier mot.

En petit bonus, je vous propose cette série de vidéos afin de vous faire découvrir que les règles en terme de mode et d’accessoires vestimentaires sont aussi faites pour être contournées la seule limite étant votre propre imagination. Votre esprit créatif vous offre la possibilité de détourner l’usage d’une étole ou d’un foulard pour en faire une ceinture, une jupe ou un kimono.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !