La peinture comme l’interprétation de l’imaginaire ou la réinterprétation du réel

25 février 2013 à 13 h 55 min
La peinture comme l’interprétation de l’imaginaire ou la réinterprétation du réel

L’art est l’expression de la créativité de l’homme et la peinture compte parmi ses formes les plus connus.

Montesquieu estimait que « La peinture est un des arts libéraux ; elle a trois parties : l’invention, le coloris et le dessin. Dans la peinture, nous aimons mieux un paysage que le plan du plus beau jardin du monde ; c’est que la peinture ne prend la nature que là où elle est belle, là où la vue peut se porter au loin et dans toute son étendue, là où elle est variée, là où elle peut être vue avec plaisir. »

Les types de peintures

L’on distingue différentes formes de peinture à savoir la peinture à fresque, en détrempe, à l’huile, sur porcelaine, en émail et la plate peinture.

À travers les siècles, l’on a vu naitre et passer divers courants tels que le cubisme, l’impressionnisme, l’art minima,  le Bauhaus, l’op art, l’abstraction, le pop art ou encore l’art conceptuel qui ont généré des pratiques différentes, mais qui, dans un sens, présentent le même but : la quête de la beauté.

L’art de peindre répond à deux fonctions précises : le premier est décoratif qui se remarque sur l’embellissement de monuments et d’habitations et la deuxième est une fonction de délectation qui trouve le confort auprès d’une clientèle cultivée, passionnée d’art et bien sûr, capable d’acheter de grandes œuvres picturales.

La peinture et l’art

Dans la création d’une peinture, l’artiste sélectionne divers éléments et met en avant toute sa créativité dans le but de donner une dimension personnelle à l’œuvre. Chaque tableau est le fruit de l’imagination de son concepteur, c’est ce qui contribue à sa singularité.

Chaque création suppose l’emploi de diverses matières et techniques de production. L’organisation des formes sur la surface, les effets produits, le choix des couleurs, l’apparence des touches ou encore le rapport entre le graphisme et les teintes utilisées sont des variables que chaque artiste se doit de prendre en compte.

Par ailleurs, le résultat d’une peinture dépend des instruments utilisés dans l’application des couleurs sur la surface. En effet, le rendu obtenu est différent si l’on emploie des pinceaux, des couteaux, des vaporisateurs ou encore des brosses.

Parmi les peintures célèbres, l’on compte La Cène de Léonardo Da Vinci ; la Fille avec la perle de Jan Vermeer Van Delft ; la Madonna Sixtine de Raffaelo Raphaël ; le Crépuscule à Venise de Claude Monet, la Création d’Adam de Michel-Ange ; la nuit stellaire de Vincent Van Gogh.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !