Comment isoler un mur intérieur ?

24 août 2020 à 9 h 08 min
Comment isoler un mur intérieur ?

Les pertes de chaleur dans une habitation peu ou mal isolée sont dues souvent aux murs. Étape incontournable, l’isolation des murs par l’intérieur est donc indispensable dans tout projet de rénovation. Mis à part de contribuer au confort thermique, elle est aussi un moyen d’orner votre cadre de vie.

Quel isolant thermique choisir pour isoler un mur intérieur ?

Des isolants dédiés aux tortures ou aux combles ne conviennent pas aux murs intérieurs. Un isolant avec une tenue mécanique prévenant le tassement est l’idéal pour les murs intérieurs.

Pour isoler votre mur intérieur, vous pouvez choisir entre la laine de chanvre, la laine de lin, la laine de verre, la fibre de bois, le polyuréthane, la laine de roche, les textiles recyclés, etc. Il est à remarquer qu’un conditionnement en rouleaux ou en panneaux avec une consistance semi-rigide sont plus appropriés à l’isolation des murs intérieurs.

Les conditions requises pour isoler un mur intérieur

isoler un mur intérieur

Le mur isolé devrait être dans un parfait état, aucune fissure et moisissure ne sont tolérées… De plus, une excellente inertie est très indispensable. En effet, cette inertie thermique s’avère être un moyen efficace pour stocker la chaleur et de la répartir après.

De cette manière, les risques liés aux surchauffes en cas de grande chaleur sont limitées, et ce, tout en apaisant l’effet des possibles chutes de la température extérieure. Les fenêtres, quant à elles, doivent être disposées de façon à permettre un traitement des ponts thermiques.

Les différentes techniques pour isoler un mur en intérieur

L’isolation des murs en intérieurs peut être réalisé de différentes façons : dans une structure, application directe, isolation intercalée ou projetée dans un double mur.

  • Application directe de blocs ou panneaux : cette technique consiste à coller les complexes de panneaux semi-rigides et rigides. Ce procédé confère un réel avantage à son utilisateur puis qu’il n’accapare moins de surface habitable.
  • Isolation projetée : l’isolant est projeté directement à travers les murs intérieurs. Choisissez cette technique si votre mur a des défauts de planéité. Sur le marché, l’ouate de cellulose ainsi que le polyuréthane sont les isolants projetés qui sont les plus courants.
  • Application ossature bois ou métallique : dans le cas où votre mur présente d’énormes défauts ou qu’il ne supporte pas le poids de l’isolation, optez pour cette méthode.
  • Contre-cloison maçonnée : moins courante, c’est un moyen efficace pour rattraper les défauts de vos murs intérieurs. Facile à réaliser, cette pratique ne requiert pas de travaux conséquents. Très indispensable, ce dispositif permet de corriger l’inertie à l’intérieur de votre habitation tout en améliorant le confort d’été.

Pour quelle raison isoler des murs ?

isoler un mur intérieur

En matière de l’économie de chauffage, l’isolation des murs est un levier significatif. Grâce à ce système, vous pouvez en finir avec une maison énergivore et passoire. Les façades ouest et nord sont les plus concernées, étant donné qu’elles sont moins exposées au soleil.

Pour plus d’informations l’isolation, le site abctravaux.org propose des prix moyens pour se faire une idée avant de faire des demandes de devis à des pro, un bon moyen d’éviter les arnaques.

Une excellente isolation des murs procure une isolation phonique à votre habitation vis-à-vis des bruits venant de l’extérieur, mais également au confort d’été. Une parfaite isolation des murs est un bon moyen pour conjuguer confort d’hiver et celui d’été. En période estivale, elle maintient la fraîcheur à l’intérieur, tandis qu’en hiver, elle conserve la valeur ambiante.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !