Les fameuses sirènes de Bali de Benjamin Von Wong

29 décembre 2015 à 23 h 54 min
Les fameuses sirènes de Bali de Benjamin Von Wong

Qui n’était pas émerveillé face à ces créatures marines photographiées par Benjamin Von Wong. Il s’agit effectivement des sirènes de Bali. Tantôt évoquant des sirènes, tantôt des nymphes aux cheveux et vêtements gonflés par le courant. Il faut reconnaître que ce concept est vraiment original. D’ailleurs, ces clichés font ravages sur la toile depuis leur apparition. Etant un spécialiste du shoot genre épique, Benjamin Von Wong a toujours su se démarquer de ses confrères en réalisant des travaux hors du commun. En outre, il ne cache pas son désir de surmonter les « impossibilités » de la créativité.

Un shoot original

Dans la réalisation de ce shoot un peu spécial, le photographe et ingénieur visuel a travaillé avec deux modèles et sept plongeurs au fond de l’océan, sur l’épave d’un navire déchu il y a 50 ans de cela sur les rivages de Bali. En effet, il y a eu repérage des lieux avant de s’y aventurer. Résultat, un shoot unique en son genre qui sort de l’ordinaire avec des effets spéciaux et un style artistique hyper réaliste. Par ailleurs, aucun autre photographe n’a jamais songé à faire poser des modèles dans le milieu aquatique. Benjamin Von Wong quant à lui a osé relever le défi. « Invitez le super héros en vous à sortir et à venir s’amuser » déclare-t-il.

A chaque œuvre d’art raconte deux histoires

Dans chacun de ses œuvres, l’artiste tient à raconter deux histoires. Tout d’abord, il y a cette histoire qui se trouve au sein de l’image, puis, celle qui se trouve derrière sa création. Dans l’objectif de relier les gens, il a une affinité particulière pour trouver les talents qui peuvent donner vie à ses histoires complexes. Un savoir-faire qu’il a su développer grâce à ses connaissances en matière d’ingénierie. Pour Benjamin, un défi technique devient un challenge amical. Dans la sociétéde l’art de la photographie, il partage volontairement ses expériences et ses techniques à travers les blogs, les médias sociaux et les ateliers.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !